Emploi et insertion

Le concept d’insertion est proche de celui d’intégration et s’oppose à celui d’exclusion. Etre inséré signifie en effet, avoir une place, être assuré de positions sociales différenciées et reconnues, en termes de statuts, de rôles…

 

Le concept permet de désigner deux types d’insertion fortement corrélés entre eux : l’insertion sociale et l’insertion professionnelle.

Dans ce cadre, le domaine « emploi et insertion » se focalise sur les pratiques et usages qui favorisent la (re)mise en emploi de populations cibles dites vulnérables ou en situation d’exclusion au regard de leur situation familiale ou professionnelle, leurs qualifications, leur état de santé (physique et mentale) ou leur âge.

Face à la crise économique et financière, un chômage structurel et l’inadéquation des qualifications de la main-d’œuvre avec le marché de l’emploi, l’insertion constitue un réel défi européen1. Les innovations sociales en matière d’insertion participent directement aux objectifs d’emploi (75% de la population âgée de 20 à 64 ans) et de réduction de la pauvreté et de l’exclusion de la stratégie Europe 2020. Elles contribuent notamment à l’initiative phare de la « stratégie pour les nouvelles compétences et les nouveaux emplois ».

Les innovations sociales en matière d’insertion sont également une réponse à certains défis identifiés par le Luxembourg, que sont le décrochage de la vie professionnelle, l’isolement social prononcé, ou encore l’intégration des personnes défavorisées.

Ces défis nécessitent de développer des modèles et pratiques innovants en matière :

  • d’apprentissage et de formation,
  • d’animation de la relation entre les demandeurs d’emploi et le bassin d’entreprises pourvoyeuses d’emploi,
  • de structures alternatives d’insertion, comme les Coopératives d’activités et d’Emploi (CAE)2 proposant un modèle innovant d’entrepreneuriat collectif. Dans le CAE, une personne souhaitant mettre en place sa propre activité peut le faire en créant son propre emploi salarié au sein de l’entreprise coopérative qu’elle partage avec d’autres entrepreneurs, dans un esprit de mutualisation des compétences et des expériences.

Il s’agira à travers cette rubrique de partager ces pratiques, de susciter le questionnement de leur impact et de leur généralisation.

Cas pratiques: Conseil en Recrutement Durable, FlexiLux, Social Matter, Café pour l'Emploi

1 Think Tank européen pour la solidarité (2012), « Les entreprises d’insertion dans la stratégie Europe 2020 », Working Paper, novembre

2 Think Tank européen pour la solidarité - Rousselle M. (2011), « Les coopératives d’Activités et d’Emploi, à l’origine d’un entrepreneuriat collectif et coopératif », Working Paper, juin